Favoriser l'inclusion à l'école

L'inclusion, c'est possible ?

Quand votre enfant est diagnostiqué autiste et que son comportement  se complique lié aux troubles sévères ou associés, les parents se sentent démunis et perdus lors de l’orientation de leur enfant. 

L’enfant n’a pas sa place dans une classe ordinaire, ni même dans une école spécialisée telle que ULIS. La raison, il a besoin d’un contenant plus conséquent, qui soit à la fois scolaire et médico-éducatif. 

L’idéée est de créer un lien entre les professionnels éducatifs de notre association et le mileu éducatif c’est-à-dire les enseignants. On formerait et accompagnerait les AESH et les enseigants volontaires, nos interventions ne sont pas juxtaposées mais complémentaires. 

Tous les intervenants partagent un même objectif, qui est de mobiliser les capacités d’apprentissage et de développer les capacités d’autonomie et de socialisation des enfants.

Ce fonctionnement permet de coordonner les actions pédagogiques, éducatives et thérapeutiques pour l’ensemble de la classe. C’est sans doute la principale différence d’avec les inclusions individuelles ou en ULIS.  Les intervenants réfléchissent ensemble non seulement aux besoins de chaque élève, dans le cadre de son PPS, mais à la vie et au fonctionnement de la classe. Cette attention portée à la vie relationnelle et sociale dans la classe est assurément une mesure de compensation du handicap particulièrement opportune pour des enfants autistes. Elle est rendue possible parce que tous les enfants sont suivis par un même service.

Les élèves, les enseignants et tous les professionnels intervenant auprès des enfants sont appelés à participer à la vie de l’école dans toute la mesure du possible.

La présence des professionnels de notre association facilite notamment l’inclusion des élèves de l’Unité d’Enseignement durant les récréations ou durant les temps de restauration, effectuées sur le même temps que pour tous les élèves de l’école. L’un d’entre eux, généralement un éducateur, intervient toujours sur les temps de récréation comme sur les temps de restauration qui sont des temps éducatifs et d’apprentissage.

Ces professionnels accompagnent de même sur les temps d’activités périscolaires les élèves qui y sont inscrits. Les conditions de participation sont précisées dans la convention.

Les élèves bénéficient de l’inclusion individuelle dans les classes ordinaires quand cela paraît possible.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Laisser un commentaire